Audition

Comment fonctionne l’audition ?

A l’occasion de la 25ème édition de la campagne Journée Nationale de l’Audition, une nouvelle enquête Ifop est parue en mars 2022 sur l’impact du bruit sur la santé. Le point majeur de cette enquête est le fait que les jeunes et les moins de 35 ans se sont fortement exprimés en indiquant notamment être peu informés sur leur santé auditive et les risques de troubles de l’audition, un point qui semble beaucoup inquiéter cette population.

Pourtant, comprendre comment fonctionnent les oreilles, et l’audition plus généralement, permet de déterminer les points clés pour la protéger au quotidien et limiter l’impact des troubles auditifs sur la vie quotidienne.

Lorsqu’un son est émis dans l’environnement, il est capté par l’oreille externe, l’oreille moyenne et est transmis au niveau de l’oreille interne. C’est au niveau d’un organe appelé cochlée que le signal sonore est séparé suivant les différentes fréquences qui le composent. Grâce aux cellules ciliées présentes au centre de la cochlée, le signal acoustique est transformé en signal électrique qui est transmis jusqu’au cerveau via le nerf auditif. Cette information est alors transmise dans les différentes parties du cerveau qui traitent les signaux sonores tels que le cortex auditif, le cortex préfrontal et les aires de perception des émotions comme l’insula.

Ainsi, la perception des sons passe par le bon fonctionnement des oreilles, et plus particulièrement l’intégrité des cellules ciliées, mais repose en majeure partie sur le cerveau. En effet, ce sont les différentes aires cérébrales qui permettent de déterminer le sens d’un son, mais également sa pertinence parmi un bruit ambiant qu’il convient d’ignorer, ou encore l’intégration du son perçu dans un schéma cérébral plus large qui prend en compte les informations de tous les sens (visuel, toucher, olfaction).

Quels sont les risques quotidiens pour l’audition et quelles sont les conséquences d’une perte auditive ?

Une récente étude a été faite par la Fondation pour l’Audition sur les conséquences du bruit sur les salariés. Celle-ci rapporte que plus de deux tiers des salariés considèrent que le bruit a une répercussion sur leur quotidien, et parmi eux plus de la moitié éprouve de la fatigue, de la lassitude, de l’irritabilité et du stress à cause du bruit sur leur lieu de travail. De plus, plus d’un tiers des actifs sont concernés par une gêne auditive mais peu de personnes ont déjà réalisé un test d’audition. 

Il est donc important de comprendre les risques du bruit sur le quotidien des actifs afin de limiter les conséquences sur leur efficacité au travail. En effet, les nuisances sonores ont un réel impact sur la productivité au travail, mais peu d’entreprises parviennent à prendre des mesures concrètes pour prendre soin de la santé auditive de ses collaborateurs.
La perte d’audition peut survenir rapidement, et pas seulement avec l’âge, puisque les cellules ciliées de la cochlée ne sont pas régénérées et leur perte est irréversible. Ces cellules sont extrêmement fragiles et peuvent être endommagées par une exposition à un bruit très fort (plus de 85 db) en seulement quelques minutes, mais également par une exposition répétée à des bruits ambiants, comme dans un openspace. Il a également été prouvé qu’une écoute prolongée de sons compressés à travers un casque audio pouvait altérer les capacités auditives.

La première conséquence d’une perte auditive, même légère, est la difficulté ressentie à suivre une conversation dans un milieu bruyant. En effet, l’audition dans le bruit et l’intelligibilité de la parole nécessite des facultés auditives intactes car il s’agit d’un exercice particulièrement difficile. A cela, peuvent s’ajouter de la fatigue due à l’effort cognitif intense fourni, et du stress ou de l’irritabilité si le message est difficile à percevoir. De plus, comme la tâche demande d’utiliser toutes les ressources cognitives du locuteur, les ressources disponibles pour faire d’autres tâches en même temps deviennent moindre et cela peut donc causer des troubles de la concentration et de la mémoire. A terme, la perte d’audition peut aller de paire avec l’apparition d’acouphènes, de dépression, ou d’hypertension artérielle.

Quels sont les conseils pour préserver sa santé auditive en milieu professionnel ?

Heureusement, il existe des précautions d’usage simples à mettre en place dans sa vie quotidienne pour limiter la perte auditive et préserver sa santé mentale : 

  • Limiter son exposition prolongée au bruit ambiant, en s’imposant des moments de calme dans la journée
  • Prohiber son exposition à des bruits très forts, et cela passe notamment par la limitation d’utilisation de casques audios
  • Lorsque ces précautions ne peuvent être prises, le port de protections auditives adaptées à l’activité professionnelle est recommandé (bouchons, casque anti-bruit). 

En cas de ressenti d’une gêne auditive ou d’une fatigue accrue en fin de journée, il est nécessaire de faire un test de dépistage de l’audition chez un professionnel de santé. En effet, d’après le rapport de l’Ifop de 2022, moins d’un français sur cinq déclare évoquer les effets du bruit sur sa santé auditive avec un médecin.

Comme l’audition passe d’abord par des oreilles saines, mais également par le cerveau, il est possible de stimuler directement les fonctions cérébrales nécessaires à une écoute optimale. Que ce soit par des exercices de vie quotidienne comme tenir une conversation dans un lieu bruyant, ou par des programmes d’entraînement ciblés pour l’audition, une stimulation auditive orientée permet d’améliorer la cognition auditive dans toutes ses dimensions. 

Sources : 

COMMUNIQUÉ – SALLE DE PRESSE INSERM
En France, un adulte sur quatre serait concerné par une forme de déficience auditive
https://presse.inserm.fr/surdite-une-etude-suggere-quun-francais-sur-quatre-serait-concernes-par-une-forme-de-deficience-auditive/45458/


Info PRESSE JNA
25E édition de la campagne Journée Nationale de l’Audition
Nouvelle enquête Ifop – JNA 2022 Bruit et santé
« Les décibels de la discorde » https://www.journee-audition.org/pdf/CP-JNA2022-enquete-Ifop.pdf


Organisation Mondiale de la Santé

Rapport Mondial sur l’Audition 2020 https://cdn.who.int/media/docs/default-source/documents/health-topics/deafness-and-hearing-loss/world-report-on-hearing/wrh-exec-summary-fr.pdf?sfvrsn=feb8d533_30


Fondation pour l’Audition
Le bruit au travail : un phénomène partagé par tous avec des conséquences sur la santé. 2019
https://www.fondationpourlaudition.org/bruit-et-sante-auditive-au-travail-463


Les entraînements auditifs : des modifications comportementales aux modifications neurophysiologiques. G. Collet, J. Leybaert, W. Serniclaes, P. Deltenre, E. Markessis, I. Hoonhorst et C. Colin (2014).L’Année psychologique.


Le programme d’entraînement auditif cognitif Profonia
www.profonia.com