Vous êtes prêts à vous équiper d’appareils auditifs? Sortez vos calendriers, voici les rendez-vous à prévoir.

Depuis quelques temps, vos voisins se plaignent du volume sonore de votre télé. Au restaurant, vous n’avez pas compris la conversation avec vos amis. Votre audition a baissé. Votre médecin vous a prescrit une ordonnance pour un équipement auditif. Vous vous apprêtez à prendre rendez-vous chez l’audioprothésiste. L’audioprothésiste vous délivre vos appareils, ceci n’est que la première étape d’un processus d’adaptation et de familiarisation progressive. Profonia vous raconte la série de rendez-vous qui vous permettront de pleinement apprivoiser et profiter de votre nouvel équipement auditif.

L’audioprothésiste : l’importance de votre confiance

L’audioprothésiste est le spécialiste de l’appareillage auditif. Il détermine le type d’appareil auditif qui vous convient et l’adapte à vos oreilles et votre audition. Mais son travail ne se résume pas qu’à ça : la réhabilitation de votre audition demande du temps, de la patience, des réglages et de l’accompagnement méticuleux pour bien réussir.
Lorsque vous choisissez l’audioprothésiste qui s’occupera de vos oreilles, privilégiez un professionnel à proximité en qui vous avez confiance – ça pourrait faire toute la différence.

Le 1er rendez-vous avec l'audioprothésiste : rencontre et échange

Lors de votre premier rendez-vous, l’audioprothésiste teste votre audition. Comme le médecin O.R.L., il pratique des tests audiométriques pour tracer la courbe de votre audition. Ces tests pointilleux à base de sons et de mots à deux syllabes vous sont diffusés avec un casque spécialisé. Une fois les tests terminés, ils permettent de déterminer vos seuils de détection sonore et votre capacité de compréhension. Vous vous en doutez, ces résultats sont indispensables pour sélectionner le bon type d’appareil auditif.

Ensuite, c’est à vous de parler. L’audioprothésiste vous amène à évoquer votre quotidien, votre style de vie et de vos problématiques auditives. N’hésitez pas à lui parler de toutes ces situations où vous êtes gêné pour entendre ou comprendre, ces détails lui permettront de bien sélectionner votre appareil et vos réglages initiaux.

Bonus : Choisir le bon appareil

Si vous êtes actif, allez régulièrement au restaurant, au cinéma ou en sortie culturelle avec votre asso, vous avez besoin d’un appareillage auditif performant qui s’adapte à de nombreuses situations sonores. Dans le cas d’une personne moins active et sollicitée, l’appareil choisi pourra offrir des performances plus simples qui donneront toute satisfaction à la personne appareillée. Votre capacité à manipuler de petits objets est aussi évaluée par votre audioprothésiste. Les nouvelles générations d’appareils proposent des modèles de plus en plus discrets et donc miniaturisés. Il est important que vous soyez à l’aise pour placer votre appareil sur l’oreille, l’entretenir, changer la pile ou le placer sur un chargeur.

A l’issue du premier rendez-vous, l’audioprothésiste vous remet un ou plusieurs devis détaillant l’appareillage conseillé. Votre mutuelle est interrogée pour établir le montant du remboursement attendu. Vous connaissez exactement le coût de votre équipement auditif.

À noter : votre équipement comprend bien sûr les appareils auditifs, mais il inclut aussi les services de réglages et d’entretien tout au long de la vie de l’appareillage.

N’hésitez pas à rencontrer un deuxième – voire même un troisième – audioprothésiste pour évaluer les tarifs ainsi que la relation de confiance, la disponibilité et l’écoute. Choisissez celui ou celle avec qui vous vous sentez le plus en confiance.

Le deuxième rendez-vous : adaptation à l’appareillage auditif

Si vous êtes prêt à vous équiper, un second rendez-vous est fixé, en général une semaine plus tard. Entre temps, si nécessaire, l’audioprothésiste commande le matériel sur-mesure ( intra auriculaire, embout pour les contours, etc). Le second rendez-vous est donc celui de la découverte et de la mise en place de vos appareils auditifs. Vous apprenez à les manipuler, changer la pile ou les poser sur le chargeur dans le cas d’appareils rechargeables.

C’est également le moment du premier réglage et de vos premiers pas avec votre nouvel équipement auditif. Les réglages d’un appareil auditif sont progressifs. L’audioprothésiste doit trouver l’équilibre entre une bonne correction initiale, et un changement de repères sonore adapté.

Période d’essai : un mois de familiarisation

Vous démarrez alors une période d’essai d’un mois. Vous revenez plusieurs fois au cours de ce mois pour effectuer les réglages. Votre adaptation à l’appareil auditif se fait progressivement, en fonction de vos ressentis. D’ailleurs, dès le premier jour d’essai, il est important de porter les appareils auditifs toute la journée. Soyez motivé et patient. Portez votre attention aux sons qui vous gênent, aux situations sonores qui sont plus confortables. Ce sont là des indications essentielles pour votre audioprothésiste qui affine les réglages de votre équipement auditif.

Au terme de ce mois d’essai, l'audioprothésiste vous remet la facture et les papiers nécessaires pour le remboursement de votre appareillage auprès de la CPAM et de votre mutuelle.

Pour autant, le travail de l'audioprothésiste ne s'arrête pas là.

Le prochain rendez-vous avec votre audioprothésiste : suivi et entretien rigoureux

La réussite d’une adaptation à son appareillage auditif vient de la régularité du contrôle et de l’entretien de vos appareils auditifs. Une fois adaptés à vos appareils, vous revenez régulièrement voir votre audioprothésiste, idéalement 3 à 4 fois par an. Il s’agit de rendez-vous de contrôle durant lesquels l’audioprothésiste affine les réglages et entretient vos appareils pour votre confort. Ces rendez-vous sont compris dans le montant des appareils et ne sont pas facturés. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de vos appareils auditifs et vous permettent une meilleure adaptation.

Notre conseil : notez rigoureusement les rendez-vous prévus avec l’audioprothésiste sur votre agenda ou dans votre portable. Si vous sentez que vous vous habituez mal à vos appareils auditifs, n’attendez pas – votre audioprothésiste est à votre écoute.

Ça y est. Vous savez tout sur les rendez-vous avec votre audioprothésiste. Et mieux encore, une fois appareillé, vous retrouvez le plaisir d’entendre les sons comme le chant des oiseaux, et de facilement comprendre les conversations sans faire répéter..

Vous croyez que cet article pourrait démystifier la perte auditive pour une personne de votre entourage? N’hésitez pas à le partager !

L’audition est l’un des sens les plus précieux pour une bonne santé.
La préserver et l’entraîner avec Profonia est donc un excellent moyen d’en prendre soin.

Télécharger votre coach de l’audition

Recevez du contenu de qualité

Send this to a friend