Besoin de motivation pour faire l'acquisition d'appareils auditifs ? L'un de vos proches hésite encore à se faire appareiller ? Voici 3 conseils à glisser dans l’oreille d’une personne malentendante.

 

Bien que les bienfaits soient réels et prouvés, le regard que l’on porte sur l’appareillage auditif n’est pas toujours positif. Ainsi, le choix de porter un appareil auditif peut s’avérer difficile et compliqué. Ceci dit, il suffit parfois de quelques conseils glissés à votre oreille pour vous motiver et vous lancer. Nous nous sommes donc tournés vers une experte pour vous aider à trouver les bons conseils.

Angélique, malentendante et appareillée depuis plus de 20 ans, a été assistante audioprothésiste pendant 10 ans. Elle a accueilli tous les jours des personnes malentendantes réticentes à l’idée de s’appareiller. Elle vous délivre 3 des précieux conseils qui ont toujours réussi à toucher et convaincre ses interlocuteurs. N’hésitez pas à les partager avec vos proches concernés par la perte auditive.

1- Oubliez le sonotone de papy ! Place au bijou high-tech

Quand on évoque l’appareil auditif, on imagine très souvent le vieux sonotone de nos grands-parents. La grosse « banane » sur l’oreille qui siffle en permanence et avec laquelle, malgré tout, la personne n’entend pas. L’appareil auditif souffre encore de cette image largement dépassée.

Se faire appareiller avec des concentrés de technologie au design étudié

Hyper miniaturisé, design très étudié, choix de couleur, connectivité Bluetooth avec votre smartphone… Les appareils auditifs sont devenus de vrais bijoux de technologie. Les fabricants d’aides auditives ont bien compris l’enjeu de rajeunir l’image de leur équipement. Certains types d’appareils tels les intra-auriculaires sont miniaturisés pour être quasiment invisibles une fois mis en place dans l’oreille. Les mini-contours, eux, se parent d’une coque à la couleur de votre choix pour se fondre à la couleur de vos cheveux ou au contraire jouer sur un look moderne plus osé.

Pour en avoir le cœur net, prenez rendez-vous chez un audioprothésiste. Ce professionnel de l’audition est celui qui adapte et règle les appareils auditifs. Il vous présentera donc les dernières générations d’appareils auditifs. Vous verrez – vous serez bluffé par le look de ces aides auditives et leurs capacités technologiques.

2. En fait, vous n’allez pas vieillir, mais plutôt rester jeune !

Je dis souvent qu’on détecte plus vite un malentendant non-appareillé d’un malentendant appareillé.

Pourquoi? Le malentendant non-appareillé a des difficultés pour comprendre ses interlocuteurs. Il fait répéter plusieurs fois. Et parfois, malgré cela, il ne parvient pas à comprendre – offrant donc des réponses mal adaptées à la conversation. Pour les personnes qui lui parlent, sa perte d’audition est évidente.

Le malentendant appareillé, lui, répond correctement dès la première phrase et se retourne quand on l’appelle de loin. Il ne fait pas ou peu répéter. De fait, ses interlocuteurs ont le sentiment de parler à quelqu’un sans problème d’audition particulier. Il arrive parfois que l’on aperçoive ses appareils auditifs, et cela amène à chaque fois des regards curieux, mais également des questions pleines d’intérêt sincère et loin de tout jugement négatif.

S’appareiller c’est faire le choix de corriger sa perte d’audition pour conserver son capital auditif et maintenir sa capacité à participer à une discussion quotidienne. Bref s’appareiller c’est rester jeune, alerte et engagé.

3. Patience ! S’habituer à son appareil auditif demande du temps

Si vous êtes motivé à vous faire appareiller, il est important de bien comprendre que le processus d’ajustement et d'optimisation des appareils demande du temps, de la patience et de la motivation.

Votre perception d’une gêne auditive est peut-être récente, mais la baisse de votre capital auditif risque d’être plus ancienne et progressive. En revanche, votre cerveau s’est habitué à fonctionner avec une audition de plus en plus faible, en compensant inconsciemment. Et comme il s’agit d’un muscle fantastique, vous ne vous êtes rendu compte de rien.

Une correction progressive pour une adaptation parfaite

Au moment où votre perte auditive devient trop gênante, les appareils vous apportent un vrai soutien. Toutefois, l'amplification apportée par les appareils est généralement inférieure à votre perte afin de permettre à votre cerveau d’intégrer les nouveaux repères sonores à son rythme. Apporter progressivement une correction mesurée assure la réussite de votre adaptation à l’appareillage auditif.

Dans les premiers temps, vous pourriez avoir le sentiment de ne pas entendre beaucoup mieux. Parfois, vous serez peut-être même découragé – c’est normal. Réhabiliter l’audition n’est pas du tout équivalent à la réhabilitation de la vue. Alors que mettre des lunettes permet de mieux voir tout de suite, le port des appareils auditifs demande de la patience et de la persévérance pour entendre mieux.

Un suivi régulier et indispensable avec votre audioprothésiste

Il est nécessaire de rencontrer régulièrement votre audioprothésiste pour augmenter les réglages à votre rythme. Ces rendez-vous sont intégrés dans le prix de l’équipement, ils vous sont facturés une seule fois et ils ne sont pas limités. Votre audioprothésiste se montre disponible dès que vous en avez besoin.

Alors voilà: 3 bons conseils intégrer et à partager avec vos proches concernés par la perte auditive. Souvent, il ne faut que quelques mots bien placés pour motiver vos proches, et la motivation fait partie des premiers atouts à avoir pour bien réussir son appareillage auditif.

L’audition est essentielle à une bonne santé.
La préserver et l’entraîner avec Profonia est donc un excellent moyen d’en prendre soin et de la protéger!

Send this to a friend