Reconnaître la perte d’audition : 6 situations quotidiennes auxquelles porter attention

Bien que la prise de conscience d’une gêne auditive peut sembler soudaine et rapide, la perte auditive se fait habituellement de manière plutôt graduelle et progressive. Dans un univers toujours plus rapide, connecté et bruyant, difficile de se rendre compte que l’on entend moins bien. Quels sont donc les signes à surveiller dans votre vie quotidienne? Que faire si vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations ? L’équipe Profonia vous propose quelques réponses.

Dans les contextes bruyants, je ne comprends pas bien

Vous voilà entouré d’amis dans un restaurant animé, en pleine conversation dans une rue passante ou au sein de votre famille pour fêter votre anniversaire; et vous avez des difficultés à suivre la conversation. Bien que vous entendez votre interlocuteur qui hausse la voix pour contrer le brouhaha, vous peinez à comprendre ses mots. Vous abandonnez la conversation avec la promesse de se retrouver plus tard dans un environnement plus propice et calme pour discuter.

Je n’entends pas bien lorsqu’une personne me parle de loin

Vous avez des difficultés à entendre votre conjoint ou votre ado lorsqu’il vous parle à partir d’une chambre avoisinante. Quand vous croisez une connaissance dans le quartier et qu’elle vous parle de l’autre côté de la rue, vous n’entendez pas tout à fait ce qu’elle dit. Vous vous déplacez souvent afin d’être dans la même pièce ou à proximité.

Je monte de plus en plus le son de la télé

Cette situation est souvent citée parmi les plus communes pour illustrer la perte d’audition. En effet, vous avez vos habitudes, vous savez donc à quel niveau le volume sonore doit être fixé au quotidien. Avec le temps, vous vous rendez compte que vous devez monter le volume d’un cran ou deux à chaque fois. Mais pourtant – vous ne comprenez pas mieux. Pire encore: l’ambiance sonore des émissions et les publicités deviennent insupportables et agressives.

Téléphoner est devenu compliqué et source d’anxiété

Lorsque vous recevez un coup de fil - et que vous réussissez à entendre la sonnerie de votre téléphone - vous éprouvez des difficultés à bien entendre et comprendre votre interlocuteur. Parfois, c’est un problème de réseau, un débit de parole trop rapide, le bruit du vent ou des voitures, les conditions pour téléphoner moins qu’idéales. Sans voir votre interlocuteur, vous devez vous fier qu’à ce que vos oreilles captent de la conversation, et votre audition vous induit souvent en erreur. Vous évitez de plus en plus de répondre aux appels de vos proches.

Je fais répéter mes petits-enfants

Aussi adorables soient-ils, vos petits enfants ont une façon de s’exprimer à laquelle vous avez du mal à vous habituer. Et malgré leurs voyelles un peu distordues, le problème ne vient pas d’eux. Vos proches, eux, comprennent bien les voix fluettes des petits bambins. Vous leur demandez sans cesse de répéter, de parler plus fort ou d’articuler.

Votre entourage vous fait remarquer votre perte auditive

Parce qu’ils vivent à vos côtés depuis des années, vos proches perçoivent souvent mieux que vous les différences dans votre quotidien. Volume de la télévision élevé, déplacements pour discuter dans la même pièce… Ils identifient, souvent avant vous, vos premières difficultés d’audition et de compréhension. Si vous êtes ouvert à en discuter, votre entourage immédiat sera souvent le premier à signaler qu’il faut maintenant vous parler un peu plus fort qu’avant, et que vous commencez à moins bien entendre.

Que faire si vous vous reconnaissez?

Si l’une de ces situations vous semble familière, il est temps de faire évaluer votre audition. Si vous avez effectivement une perte, il est possible que votre capital auditif commence à diminuer. La bonne nouvelle: vous pouvez réduire le rythme de sa diminution en étant proactif et informé quant à l'entraînement de l’audition et la protection de votre ouïe.

Tout comme une visite chez l’ophtalmologue, il suffit de prendre rendez-vous auprès d’un professionnel de l’audition, qui vous fera passer un audiogramme pour dresser la courbe de votre audition. Cet examen vous offrira une vue d’ensemble de votre capital auditif et permet de déceler une perte auditive. Si la perte auditive est significative, votre ORL saura ensuite déterminer si vous devez porter un ou deux appareils auditifs.

Ceci dit, une perte d’audition légère ne nécessite pas forcément un appareillage auditif. Vous devez simplement être attentif à votre santé auditive et contrôler régulièrement votre audition.

Vous avez besoin d’un appareil auditif? On est là pour vous accompagner: voici le parcours de soin vers l’appareillage auditif.

Angélique

 

Télécharger votre coach de l’audition

Recevez du contenu de qualité